صناع الحياة
مرحبا بكم فى مشروع حلمى وحلمك...يسعدنا انضمامك الينا ومشاركتك معنا فى مشروعنا
للتعرف على المشروع يرجى زيارة قسم "تعرف على المشروع"

صناع الحياة

ورشة عمل مشروع حلمي و حلمك
 
الرئيسيةالبوابةاليوميةالتسجيلدخول

شاطر | 
 

 الرسول زوجا (فرنسي)

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
عاشقة رسول الله
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
avatar

انثى عدد المساهمات : 1599
تاريخ التسجيل : 04/09/2009
البلد : مصر

مُساهمةموضوع: رد: الرسول زوجا (فرنسي)   الخميس سبتمبر 17, 2009 11:54 pm

ترجمه نقطه تلطف الرسول والدلال مع زوجاته
بالغة الفرنسيه

Charmer et dorloter ses épouses
Charmer et dorloter ses épouses


Une des images de la cajolerie et de la gâterie est d'appeler l'épouse par les noms qu'elle aime le plus ou de lui donner des petits noms qui seraient des diminutifs ou des surnoms pour adoucir et lénifier le prénom. Le Prophète (BP sur lui) appelait `Aïcha : "`Aïch, ô `Aïch, Djibrîl te salue." (Hadith approuvé à l'unanimité)



Le Prophète appelait aussi `Aïcha par le surnom : Homayra`, qui est un diminutif pour Hamra` (rouge en arabe) qui signifie ici 'blanche', comme l'a expliqué Ibn Katîr dans son ouvrage 'An-Nihaya (la Fin), alors que Ad-Dahabi a dit : "Al-Hamra’`, selon les gens du Hidjaz, est la femme au teint blanc rosé, ce qui était rare parmi eux.



Ceci nous montre donc que le Prophète (BP sur lui) avait pour habitude de câliner son épouse `Aïcha et de lui donner ces surnoms qui étaient de charmants diminutifs.



Dans un hadith rapporté par Mouslem du discours de `Aïcha sur le jeûne, on apprend : "Le Prophète (BP sur lui) posait un baiser sur la joue d'une de ses épouses, alors qu'il jeûnait, et elle (A sur elle) lui riait." Et d'un hadith de `Aïcha aussi ou elle dit : "et il (le Prophète) a cité un sens selon lequel : "Le croyant qui a la foi la plus parfaite est celui qui a la meilleur moralité, et le plus prévenant envers sa petite famille." (Rapporté par At-Tirmidhî)




Au travers de ces hadiths, il nous devient clair de constater l'attention que portait le Prophète Mohammad (BP sur lui) à ses épouses et à quel point il les traitait bien, et parmi elle `Aïcha (A sur elle).



Un autre signe de la prévenance et de la câlinerie est de nourrir l'autre. En effet, le Prophète (BP sur lui) a dit : "Quelque dépense que tu engages, il s'agit d'une aumône, même la bouchée que tu mets dans la bouche de ta femme." Car cette simple bouchée que tu nourris à ta femme est une aumône, qui ne vise pas seulement de gagner le cœur de l'autre ou de marquer les bonnes relations avec l'épouse, mais aussi une aumône dont Allah (SWT) te rétribuera.




Nous avons constaté que charmer et dorloter la femme passe aussi par la nourriture qu'on lui offre, et que cela a un impact psychologique considérable.




Et je demande à nos frères les hommes : que vous coûterait un tel geste? Rien, si ce n'est se rapprocher du modèle (du Prophète (BP sur lui), recevoir la récompense d'Allah, être de bonne collaboration et édifier son âme. Sans oublier que vous êtes appelés, par la religion; à cajoler, dorloter et badiner avec l'épouse, vu ce que cela contribue à rassembler les cœurs et accroître l'harmonie entre les êtres.




Nous lisons souvent au sujet de la biographie du bien-aimé Mohammed (BP sur lui) dans le domaine de l'éducation ou de la foi ou les autres domaines politique, militaire ou économique ... Mais peu est ce qui a été écrit ou publié sur la biographie du Prophète (BP sur lui), dans son foyer, et à propos de la nature de sa relation avec ses femmes.




Quiconque scrutera le domaine des relations familiales dans la vie de notre bien-aimé Prophète (BP sur lui) trouvera de nombreuses significations dont nous avons désespérément besoin dans la réalité contemporaine. Et les mettre en action contribuerait à la stabilité de nos foyers et renforcerait nos relations conjugales Nous évoquons quelques exemples frappants dans cet article, du respect que portrait le Prophète Mohammad (BP sur lui) aux sentiments de l'épouse, de la considération qu'il réservait à ses épouses et la démonstration de l'amour qu'il faisait preuve à leur égard.




`Aïcha demanda un jour au Prophète (BP sur lui) : "Comment est ton amour pour moi? Il lui répondit : "Comme le nœud de la corde", (voulant ainsi dire qu'il était fort et sûr).
A maintes reprises ensuite elle lui demanda comment était le nœud, il lui répondait : "toujours inchangé…". Le Prophète (BP sur lui) a décrit son amour pou`Aïcha comme le nœud d'une corde qui demeure nouée dans son cœur. Ces paroles sans doute doivent répandre le contentement dans le cœur de la femme lorsque son mari lui décrit ses sentiments de la sorte. Imaginons un instant les sentiments de `Aïcha et le degré de son bonheur lorsqu'elle a entendu ces mots, bien qu'elle sache à l'avance qu'elle est aimée par son mari, le bien-aimé Prophète Mohammad (BP sur lui). Combien de fois l'entendit-elle dire quelle a été élue parmi les femmes telle la préférence de la bouillie sur le reste de la nourriture.




Notons que l'homme dispose de sa nature particulière quand il s'agit d'exprimer ses sentiments et qui est différente de celle des femmes; car si la femme voulait exprimer ses sentiments, elle le fait en parlant, en disant a l'autre : je t'aime ou tu me manques …J'ai besoin de toi, ton absence me pèse…, et ces mots sont souvent répétés par l'épouse à son mari. Alors que l'homme, de par sa nature, quand il veut exprimer ses sentiments, il le fait par l'acte concret et l'action, rarement par les mots. Ainsi, si l'homme veut dire à sa femme qu'il l'aime, il lui achète ce qu'elle désire, par exemple, ou lui apporte de la nourriture ou des boissons à la maison, ou même des meubles. Cet acte, aux yeux de l'homme, démontre son amour.



Un tel aspect de leur nature est certes négatif chez les hommes, mais qui a été dépassé par le noble Prophète. Le fait que le Prophète (BP sur lui) ait décrit son amour et sa tendresse à `Aïcha (que l'agrément d'Allah soit sur elle), signifie qu'il dorlote et gâte sa femme et lui dit ce qu'elle désire entendre de la part de son mari et de son bien-aimé, et cela correspond à un haut lieu de la relation entre époux. Dans ce contexte, Ibn `Assâker a rapporté de `Aïcha, que le Prophète (BP sur lui) lui avait dit : "Je ne me soucie point de la mort depuis que je sais que tu seras mon épouse une fois au Paradis." Pouvez-vous imaginer l'état psychologique de `Aïcha (A sur elle) et ses sentiments lorsqu'elle entend ces mots qui lui procurent l'assurance de l'amour et de l'affection dans cette vie ici-bas et dans l'au-delà?




Et parlons de Al `Âs Ibn Ar-Rabi`, l'époux de Zaynab, la fille du Prophète (BP sur lui), qui fuit la Mecque et fuit l'Islam. Son épouse Zaynab lui écrit alors afin de l'inciter à revenir et à se convertir à l'Islam. Sa réponse lui revint comme suit (en voici une partie) : "Je jure par Dieu que je ne vois point ton père comme un accusé, et je n'aimerais rien de plus que de te joindre, ma chérie, sur un même chemin, mais je déteste, pour toi, que l'on dise que ton mari a abandonné son peuple. Puisses-tu comprendre et pardonner." Il est clair, de ce message, qu'Al`Âs aimait Zaynab, et la preuve en est qu'il aspire et souhaite l'accompagner sur la même voie, quelque ce soit cette voie. De même qu'il ne supporte qu'on médise sur son compte et lui demande, à la fin, qu'elle l'excuse et comprenne la situation où il se trouve. Et pour cet amour, Zaynab a réussi par la suite à aller vers lui et à le faire revenir, en musulman.




Certains auteurs insistent sur le respect que porte l'Occident aux femmes, par exemple, quand l'homme ouvre la portière de la voiture à sa femme. Mais si ce phénomène est, en apparence, un signe de respect, il ya néanmoins de nombreux aspects en Occident à découvrir où le respect est absent et est remplacé par l'insulte. Nous musulmans, n'avons aucune histoire de conflit entre les hommes et les femmes, mais voyons que chacun d'eux complète l'autre. C'est pourquoi nous voyons que le respect est exigé des deux parties et pour chacune d'entre elles. Pour soutenir cette vision, nous donnons l'exemple de notre bien-aimé Prophète Mohammed (PB sur lui) quand son épouse Safiyya (A sur elle) était venue lui rendre visite dans sa retraite, au cours des dix derniers jours du Ramadan. Elle lui a parlé pendant une heure puis s'est levée pour s'en aller. Le Prophète s'était alors levé pour l'accompagner jusqu'à la porte. Dans un autre récit, il lui a dit : " Attends que je te raccompagne." Safiyya habitait dans la maison d'Oussama, alors le Prophète sortit avec elle. Nous souhaitons que le respect entre les époux règne, car il est le secret de l'amour conjugal durable, et du maintien de la stabilité familiale.



Que la vie conjugale serait belle si le couple suivait cette esprit dans leurs relations? Nous avons réellement besoin d'ouvrir les pages de l'histoire prophétique et islamique afin de découvrir les plus belles théories dans les arts matrimoniaux.
_________________

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░التوقيع░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░
رئيسة لجنة المراجعه الالكترونيه
نائبة رئيس لجنة الترجمة
مشرف قسم حاجات تفدنا

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
عاشقة رسول الله
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
avatar

انثى عدد المساهمات : 1599
تاريخ التسجيل : 04/09/2009
البلد : مصر

مُساهمةموضوع: رد: الرسول زوجا (فرنسي)   الجمعة سبتمبر 18, 2009 10:16 pm

ترجمه نقطه الرسول زوجا فى صناعه الحب *L’art du savoir faire dans l’amour *
Certains des arts de l'artisanat de l'amour chez le Prophète (Bénédictions et Paix sur lui)

-Se parer, se pomponner et se parfumer pour son épouse

On a demande à `Aïcha (A sur elle) : "Qu'elle était la première chose que faisait le Prophète (BP sur lui) dès qu'il rentrait dans son foyer? Elle répondit : Il utilisait du souak ." C'est un hadith rapporté par Mouslem et certains savants ont cité l'utilité de ce geste et l'anecdote scientifique précise, disant que le Prophète y avait peut-être recours pour pouvoir accueillir ses épouses par un baiser. Al-Boukhâri a rapporté de `Aïcha qui a dit : "Je parfumais le Prophète (BP sur lui) avec les meilleurs parfums que je trouvais au point de voir l’effet brillant qu’ils laissaient dans ses cheveux et sur sa barbe."

Et dans les ouvrages de Al-Boukâhri il est aussi cité que `Aïcha a dit : "J'avais pour habitude de peigner les cheveux du Prophète (BP sur lui) quand j'étais indisposée. " (au moment de ses menstrues).

Nous trouvons l'évidence dans tous ces hadiths et dans d'autres que le Prophète (BP sur lui) usait d’apprêts et d’ornements légitimes agrées par Allah –exalté soit-Il-, à l'opposé des hommes d'aujourd'hui, de mise en beauté excessive, voire de l'abus de maquillage et de pouponnage des femmes. Il est à noter que l'excès de mise en beauté des hommes présente des contradictions que vous sentez en lui une odeur putrescente et répugnante, celle de la cigarette. Ou en-tu alors, mon cher frère, de l'apprêt et de la sophistication?

D'autres signes de la défaillance étrangement remarquée dans cette affaire de mise en beauté se situent au niveau des habits mis, de la négligence des cheveux, ou autres exemples : de laisser pousser les ongles ou la moustache, ou les poils sous les aisselles … des odeurs répugnantes…Le meilleur bien est de suivre l'exemple du Prophète (BP sur lui) qui se mettait en beauté et se préoccupait de son apparence, et cela constitue un droit légitime pour l'épouse et une raison certaine de gagner son cœur et son amour, car l'âme aspire à aimer le meilleur, le plus propre et le plus beau : et venez découvrir avec nous l'état de nos prédécesseurs (A sur eux) et comment ils se comportaient dans ce domaine.

Ibn `Abbas a dit : "Je me fais certes beau pour mon épouse autant qu'elle le fait pour moi et je ne souhaite pas user tous mes droits que j'ai sur elle, alors elle exigera les siens car Allah (SWT) a dit : «elles ont des droits équivalents à leurs obligations.». On relate qu'un homme chevelu et poudreux, accompagné de sa femme pénétrèrent chez le Calife Omar. La femme qui répétait : "Plus jamais avec celui-ci, plus jamais avec celui-ci (elle ne le voulait pas)…"Quelle en était la raison? Omar, compris la cause de la haine de la femme pour son mari et il l’envoya se baigner, couper ses cheveux et ses ongles. Quand il revint, Omar lui ordonna d'avancer vers sa femme qui recula, ne le reconnaissant point, mais s'empressa de le reprendre quand elle le reconnut et abandonna sa requête de divorce. Omar dit : "Ainsi faites pour elles car, par Allah, elles aiment quand vous prenez soin de vous pour leur plaire comme vous aimez qu'elles se pomponnent pour vous."
Yahya ibn Abdulrahmân Al-Hantali dit : "J'allai chez Mohammad ibn Al Hanafiya qui sortit m'accueillir portant un drap rouge et sa barbe perlant de 'ghalia' (un mélange des meilleurs senteurs et parfums). Je lui demandai : “Qu'est-ce que cela?” Mohammad me répondit : “Ma femme a jeté cette couverture sur mon corps et a m'a enduit de parfum. Les femmes désirent de nous ce que nous désirons en elles." Rapporté par Al-Qortobi dans son Tafsîr al Jâmi‘ li Ahkam al Quran (L'exégèse complète des verdicts du Coran).

En résume, la femme voudra de toi, mon frère, ce que toi tu attends d'elle en matière de mise en beauté et de parement. Apprenons donc les arts de l'amour de notre bien-aimé Prophète (BP sur lui) et de ses épouses, ainsi que de ses compagnons et de ses disciples.




░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░التوقيع░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░
رئيسة لجنة المراجعه الالكترونيه
نائبة رئيس لجنة الترجمة
مشرف قسم حاجات تفدنا

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
عاشقة رسول الله
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
avatar

انثى عدد المساهمات : 1599
تاريخ التسجيل : 04/09/2009
البلد : مصر

مُساهمةموضوع: رد: الرسول زوجا (فرنسي)   الجمعة سبتمبر 18, 2009 10:19 pm

ترجمة موضوع الرسول زوجا نقطه الرسول صلى الله علية وسلم جميل العشرة Le Prophète (BP sur lui) est de bonne société

Aucune femme sur terre n'a connu une vie conjugale bienfaisante –comme le signifie cette expression de perfection chez un quiconque être-humain- telle la vie commune avec le Prophète (BP sur lui) qui était une expression vivante du Coran en état, paroles et actes.
En effet, on rapporte que les mœurs du Prophète avec les femmes n'ont été que bonne société et charme; il cajolait sa famille et les dorlotait, était généreux en dépenses, riait avec eux, jusqu'à faire la course avec `Aïcha, la mère des croyants (A sur elle), dans les prairies, au cours de certains de ses voyages, la courtisant ainsi. Elle disait : "Le Prophète (BP sur lui)- a fait la course avec moi et je l’ai gagnée, ceci avant que je prenne du poids. Et puis, on a refait la course après que j’eus pris du poids et il l’a remportée. Et il m’a dit : «On est quittes»." (Rapporté par Al-Hâfedh Ibn Katîr, qu'Allah ait son âme)

Il est à noter que le Prophète (BP sur lui) a défini le degré de probité des hommes selon leur comportement et leur société avec les femmes, nous disant : "Le meilleur d'entre vous est le meilleur avec ses proches, et je suis le meilleur avec mes proches." (Rapporté par At-Tirmidhî). Et cela parce que la superficialité et les apparences des bonnes mœurs s'étiolent quand l'homme sent qu'il a le pouvoir et l'influence, et faiblissent encore plus quand dure sa cohabitation avec celui sur lequel il exerce un pouvoir. C'est pourquoi, si l'être-humain conserve son bon caractère et ses principes dans une société qui a une certaine influence sur lui, dans laquelle il cohabite à long terme et entretient des relations morales et matérielles, alors cet être-humain fait preuve des meilleures mœurs.

Et comme le Prophète (BP sur lui) était le meilleur vis-à-vis des siens, alors sa relation avec eux devrait être absolument parfaite, en ce qu'elle signifie de bonnes mœurs, de bonnes relations morales et comportementales, notamment aimer ses proches et les gâter, être juste et clément avec eux, et tous les autres aspects de la vie conjugale, dans tous ses états de tous les jours. C'est ce qu'ont montré les livres du Hadith, des Chamâ’él (vertus) et de la Sira, et qu'a transcrit la Sunnah au travers des innombrables hadiths se rapportant au comportement du Prophète (BP sur lui) avec les femmes et comment il les traitait.

A- Anas Ibn Malik (A sur lui) illustre l'amour du Prophète (BP sur lui) pour ses épouses, disant :
1- "Le Prophète (BP sur lui) a dit : "Parmi les choses de la vie terrestre que j’aime, il y a les femmes et les parfums, et la prière est ma consolation." (Rapporté par Ahmad et d'autres)
2- `Amr Ibn Al-`Âs (A sur lui) lui demanda : "O Messager d'Allah, qui est le plus cher à ton cœur? Le Prophète répondit : “`Aïcha!” “Et Parmi les hommes?” demanda `Amr. –“Son père." (Rapporté par At-Tirmidhî)
B- Quant à ses belles façons aves ses familles et comment il les dorlotait, `Aïcha nous en parle, racontant :
1- "J'étais en train de jouer avec mes poupées", dit-elle, "avec les filles qui étaient mes amies ; le Prophète (BP sur lui) entra et celles-ci se sauvèrent hors de la maison. Il sortit les rechercher et les ramena." (Al Boukhâri)
2- Et elle dit aussi : "Le Prophète Mohammad (BP sur lui) m'avait laissée regarder, dissimulée derrière lui, des jeunes Abyssins qui étaient en train de s'exercer et jouer dans la cour de la mosquée.” Omar (A sur lui) les admonesta mais le Prophète (BP sur lui) lui dit alors : Laisse-les donc! Demeurez en paix les Bani Arfida." (Al-Boukhari)
Et dans un autre récit, elle dit : "J'ai vu le Prophète (BP sur lui) debout devant ma chambre, alors que les Abyssins jouaient avec leurs lances, dans la mosquée du Prophète, et lui me couvrait avec son mantelet, afin que je puisse voir leurs jeux, et demeurant ainsi jusqu’à ce que je fusse la première à m'en aller. Imaginez donc (combien cela devait durer) avec une toute jeune fille qui aime s’amuser."

3- Et nous avons déjà évoqué le hadith de la course du Prophète (BP sur lui) avec `Aïcha (A sur elle) qui rapporte les jeux du Messager d'Allah avec ses épouses, illustrant sa noble âme, sa grâce, sa gentillesse et son affabilité envers elles, confortant ce que nous connaissons de sa bonne société, de sa clémence et de sa miséricorde.
4- Un autre exemple des hautes mœurs du Prophète est rapporté par `Aïcha (A sur elle) qui dit : "Je buvais alors que j'avais mes menstrues et je donnais à boire au Prophète qui buvait, posant ses lèvres là où j'avais mis les miennes. Et je mâchais la viande avec de l'os alors que j'avais mes menstrues, puis la donnais au Prophète qui mettait ses lèvres où j'avais mis les miennes." (Mouslem)
Et dans un autre récit rapporté par Abou Dawoûd, Aicha dit : "Je mâchais la viande avec de l'os alors que j'avais mes menstrues, puis la donnais au Prophète qui mettait ses lèvres où j'avais mis les miennes et je buvais alors que j'avais mes menstrues et je donnais à boire au Prophète qui buvait, posant ses lèvres là où j'avais mis les miennes." (Abou Dawoud)

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░التوقيع░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░
رئيسة لجنة المراجعه الالكترونيه
نائبة رئيس لجنة الترجمة
مشرف قسم حاجات تفدنا

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
عاشقة رسول الله
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
رئيس لجنة البحث والمراجعة الإلكترونية
avatar

انثى عدد المساهمات : 1599
تاريخ التسجيل : 04/09/2009
البلد : مصر

مُساهمةموضوع: رد: الرسول زوجا (فرنسي)   الأحد أكتوبر 18, 2009 2:19 pm

تم مراجعة الموضوع مراجعة لغوية

░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░التوقيع░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░░
رئيسة لجنة المراجعه الالكترونيه
نائبة رئيس لجنة الترجمة
مشرف قسم حاجات تفدنا

الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
الرسول زوجا (فرنسي)
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
صناع الحياة :: 0°حلمـي و حلمــك0° :: قسم المراجع :: جاهز للنشر :: الفرنسية-
انتقل الى: